Une Ville privilégiant le commerce de proximité

La Commune mène une politique active visant à maintenir et développer l’attractivité commerciale et artisanale de ses centres névralgiques.

Elle dispose, à cet effet, d’un outil « financier » depuis 2006 : le FISAC, dispositif d’accompagnement des évolutions du secteur du commerce de l’artisanat et des services.

La démarche est nécessairement partenariale, associant ainsi dans un comité de pilotage, les collectivités territoriales, les chambres consulaires et les commerçants. Elle est également structurée de façon pluriannuelle.

Une démarche partenariale entre la Ville et ses commerçants&artisans

La démarche est nécessairement partenariale, associant ainsi dans un comité de pilotage, les collectivités territoriales, les chambres consulaires et les commerçants. Elle est également structurée de façon pluriannuelle.

Au cours de la première phase du FISAC, deux types d’opérations ont pu être financées, la Communauté d'Agglomération Sud Sainte Baume ayant intégré le cadre de partenariat liant l’Etat, le Département, la Commune et ses commerçants&artisans :

  • Celle en lien direct avec le fonctionnement des commerces
  • Celle relevant de l’investissement au titre desquelles ont pu être menées des études portant sur la circulation, le stationnement, la  signalétique, la mise aux normes du marché de grand vent…).


Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC)

Ces fonds proviennent de la taxe prélevée sur les surfaces commerciales de plus de 300m².

Elle est reversée sous forme de subventions aux communes inscrites dans une opération FISAC et ce, afin de redynamiser le commerce et l’artisanat en Centre-ville.

La gestion de ces fonds et leur attribution est gérée par le Secrétariat d’Etat aux petites et moyennes entreprises, au commerce, à l’artisanat, aux professions libérales et à la consommation.

 

Un outil spécifique pour préserver la diversité commerciale

Par délibération du 27 mars 2012, la Commune a instauré un droit de préemption sur les fonds artisanaux, les fonds de commerce et les baux commerciaux, afin de préserver la diversité commerciale autour d’un périmètre défini (Place Portalis, Vieux Port des Lecques, Promenade rose et Port de la Madrague) et ainsi de s’assurer que les activités futures concourent à l’animation de la Ville.