Patrimoine

Un patrimoine agricole riche et varié

Saint-Cyr-sur-Mer possède sans nul doute un patrimoine agricole d’une grande valeur. Révélateur de l’activité agricole, viticole et artisanale de la Commune, sa préservation est une priorité pour la ville qui met tout en œuvre pour la restaurer. Parmi les travaux notables, on compte la reconversion de l’usine à câpres en Centre d’Art Sébastien, la restauration du Moulin de Marini ou de la Bastide de Nartette….

Les sources du terroir

Le terroir saint cyrien est essentiellement viticole. Depuis l’Antiquité, son histoire est étroitement liée à celle de la Ville.

L’implantation de la commune dans le bassin du Beausset y fait pour beaucoup. En effet, la situation géographique et la géologie des lieux sont considérées comme des atouts de taille qui expliquent « la noblesse » des fameux vins AOC de Bandol, dont le cépage principal est le mourvèdre noir. 


En 1865, la superficie plantée en vignes sur Saint Cyr sur Mer s’élevait à 1038 ha. Après la seconde guerre mondiale, la restructuration progressive de la viticulture va réorienter la production vers plus de qualité avec l’obtention de l’appellation Bandol origine contrôlée.

Aujourd’hui, près de 350 ha sont occupés par la Vigne. Saint Cyr sur Mer compte plus d'une centaine de coopérateurs et 11 domaines viticoles. En 2014, la production avoisine les 11655 hectolitres dont 6015 hectolitres de Bandol. 


Le vignoble de la Bourrasque (63 ares) :

Depuis le 25 mai 2002, la commune est propriétaire du Moulin de Marini et des vignes environnantes. Ces dernières sont exploitées en régie municipale. Ainsi, Saint Cyr sur Mer est l’une des seules communes viticultrices de France. Autrefois, le Moulin fournissait de l’huile d’olives.

La Maison du terroir et du patrimoine

Le patrimoine agricole est célébré tout au long de l’année par une exposition permanente présentée à la Maison du Terroir et du Patrimoine. Cette ancienne chapelle devenue tour à tour moulin à huile, lieu d’habitation, siège du syndicat des vins de Bandol, est aujourd’hui propriété de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume (CASSB).

Inaugurée le 27 juin 2007, la Maison du Terroir est avant tout un observatoire et une vitrine du patrimoine géologique, archéologique, historique du territoire communautaire. Elle poursuit, entre autres, l’objectif d’allier tourisme, patrimoine, démarche culturelle et sensibilisation à l’environnement.

+ Fontaines

Un patrimoine naturel à préserver

Des espaces forestiers mis en valeur

Riche en espaces naturels, la Ville participe à la valorisation et à l’entretien de plus de 700 ha (1/3 de son territoire) dont la chênaie de la Gâche, forêt communale de 45 ha.

Poumon vert de Saint-Cyr, elle a bénéficié ces dernières années de nombreux aménagements : ouverture de pistes, débroussaillement, créations d’aires de retournement et de parcelles d’emblavure et mise en place de citernes.

Parce que la lutte contre les incendies nécessite une surveillance permanente des espaces forestiers, les Patrouilles des Sapeurs Pompiers du Var, Gardes du Littoral et Bénévoles du Comité Communal Feux et Forêts veillent à préserver ces espaces naturels.

Un patrimoine végétal varié

Certaines espèces font l’objet d’une protection spécifique : violettes arborescentes, astragales de Marseille, 21 espèces d’Orchidées...

Un littoral aux petits soins

Pour préserver au mieux le patrimoine naturel de la commune, la ville de Saint Cyr sur mer a pour mission la gestion des terrains acquis par Le Conservatoire du Littoral (établissement public chargé de la protection des côtes et des rivages lacustres). Au total : 161 ha qui s’étendent de la Pointe Grenier jusqu’à la baie de la Moutte.

Parmi les actions mises en place par la ville :

  • Installation d’un agriculteur conventionné sur le Domaine viticole de Nartette (17 ha), qui produit du vin AOC Bandol.
  • Création et aménagement du Sentier des Vignes : Ce circuit à thème de la Madrague à Port d’Alon permet de découvrir grâce à sept tables explicatives, la Bastide de Nartette, le vignoble AOC de Bandol, la pelouse à orchidées, la “colline de sable”... Il est depuis 2013 labellisé "sentier varois de qualité" par le Conseil Départemental du Var.
  • Aménagement et entretien du Sentier du Littoral ou « Sentier des douaniers » : Sentier pédestre à caractère sportif de 12 km entre le Port de la Madrague et la commune de Bandol à la découverte de la faune et de la flore et de sites pittoresques
  • Acquisition de deux ânes dans le cadre d’un projet de sylvopastoralisme (prévention des incendies de forêt par le pâturage).
  • Aménagement d’une zone piétonne dans la Calanque de Port d’Alon
  • Actions pédagogiques en direction du public scolaire
  • Sentier de découverte du milieu marin avec l’Atelier Bleu
  • Installation de 80 ruches sur une parcelle intégrée au site du Conservatoire
  • Restauration du patrimoine bâti : Bastide de la Douane, site industriel de la Pointe Grenier, Chapelle de Notre Dame de Port d’Alon, Bastide de Nartette, Moulin du Péras, Moulin de la Bourrasque

 Natura 2000 : un patrimoine sous haute protection

Le site de la Pointe Fauconnière s’étend sur 768 ha dont 70% en partie terrestre et 30% sur le domaine public maritime. Il est éligible au réseau Natura 2000 par l’existence d’habitats naturels à préserver et d’espèces animales et végétales marines à protéger. Sa désignation, par arrêté ministériel, comme site Natura 2000 a pour objectif : la préservation de la biodiversité dans une logique de développement durable des territoires, en accord avec les Directives communautaires « oiseaux » et « habitats ». Philippe Barthélemy, Maire de Saint Cyr, préside le Comité de pilotage Natura 2000 pour la mise en œuvre du projet. Dans le cadre d’une extension du réseau Natura 2000 en Mer, le Conseil Municipal, lors de sa séance du 2 avril 2008, a approuvé le projet de l’Etat de constituer un site Natura 2000 uniquement maritime dans la Baie qui nous est commune avec la Ciotat.