Un patrimoine sous haute protection

LE SITE NATURA 2000


Le site de la Pointe Fauconnière s’étend sur 768 hectares, exclusivement sur la commune de Saint-Cyr-sur-Mer. Il comprend 535 hectares sur terre et 232 hectares sur le domaine public maritime.

Un paysage aux nombreuses facettes

Il englobe des espaces remarquables, dont les richesses écologiques et paysagères sont très appréciés par les usagers : La Gâche et ses collines de sable… le Sentier Littoral, ses pinèdes et ses falaises… la Calanque de Port d’Alon… les petits fonds sous-marins, tout le long du Littoral de La Madrague à Bandol…

Le site de la Pointe Fauconnière est proposé comme Site d’Intérêt Communautaire auprès de la Commission Européenne en 2003, puis désigné Site Natura2000 par arrêté ministériel, avec pour objectif : la préservation de la biodiversité dans une logique de développement durable des territoires, en accord avec les Directives Européennes « Oiseaux » et « Habitats ».

 

Un patrimoine naturel sous protection

Les études et inventaires scientifiques sont alors lancés, en vue de rédiger le Document d’Objectifs, qui servira de base à la mise en place d’actions favorables aux espèces et habitats d’intérêt communautaires. Les inventaires font alors état de 9 habitats naturels d’intérêt communautaire terrestres, dont 2 sont prioritaires (la Source Pétrifiante & les Pelouses à Brachypode) ; et de 12 habitats naturels d’intérêt communautaires marins, dont l’Herbier de Posidonie, habitat prioritaire. Ce Document d’objectifs est finalisé en 2010.

Lors du premier Comité de Pilotage d’Animation, en octobre 2011, c’est la Ville de Saint Cyr sur Mer qui est désignée structure animatrice. Depuis, dans le cadre de conventions d’animations d’une durée de 3ans, renouvelables, elle bénéficie de financements Etat / Europe (FEADER) pour développer les missions d’animation prévues par le Document d’Objectifs, et contribuer à la mise en place de mesures de protection, par le biais de contrats terrestres ou marins.

 

Une nature renouvelée et mise en valeur

Les derniers contrats réalisés en 2016 sur des terrains du Conservatoire du Littoral, dont la commune est gestionnaire, avaient ainsi pour objectif de maintenir les surfaces en milieu ouvert, afin de permettre le développement des pelouses à brachypode (parcours substeppiques de graminées et annuelles du therobrachipodieta – habitat 6220). Plus de 5 hectares répartis en 3 zones sur les secteurs de Port d’Alon et Jauffrey ont bénéficié de ces interventions d’ouverture de milieux et d’entretien de milieux ouverts. Le résultat de ces mesures est visible : la pinède est désormais légèrement moins dense, le sous-bois respire, les pelouses se développent et les arbustes et buissons conservés (genévriers, arbousiers, pistachiers lentisque, sorbiers…)sont mis en valeur. Toutes les espèces, végétales et animales, bénéficient de cette ouverture : luminosité, espace, circulation d’air… Ces mesures ont été possibles, grâce à un financement conjoint de l’Etat et du FEADER, Programme de Développement Rural de la Région Sud qui a pour objectif parallèle au maintien d’une agriculture compétitive, la préservation des sites à haute valeur naturelle Natura2000.

Actuellement, le site est dans sa troisième phase d’animation (mai 2018 à avril 2021). Vous pourrez découvrir plus de détails sur son patrimoine remarquable et les mesures prises depuis 2012 pour sa préservation, sur le site Internet http://pointefauconniere.n2000.fr

- Agrandir l'image, .JPG 4.4Mo (fenêtre modale)
- Agrandir l'image, .JPG 4.5Mo (fenêtre modale)
- Agrandir l'image, .JPG 4.4Mo (fenêtre modale)